English
Graphic

Quoi de nEUf en décembre 2017 ?

Par Alix Bolle, le 15 décembre 2017

Décryptage de la politique de l’Union Européenne ...

Petites victoires discrètes, en marge du gigantesque sommet

Difficile d’avoir raté l’info vu l’engouement médiatique : l’accord de Paris soufflait hier ses deux bougies à l’occasion du fameux « One Planet Summit ». Deux ans donc que l’Union européenne a présenté sa propre contribution à l’effort climatique mondial, et deux ans qu’Energy Cities continue de marteler sur l’importance d’une coordination entre les différents niveaux de gouvernance dans la définition, déclinaison et mise en œuvre de ces objectifs. Et bien la semaine passée, une première victoire a enfin été remportée ! Les députés européens réunis en commissions parlementaires se sont prononcés largement en faveur de la création au niveau national de « Plateformes de Dialogue Multi-Niveaux Energie-Climat », qui obligeraient les Etats Membres à impliquer les villes et régions dans le développement de leurs plans d’action 2030 et 2050. Reste à espérer que le Parlement pose son sceau final sur ce rapport lors du vote en plénière prévu en janvier prochain…

Et du côté des 3D ?

#Démocratisation

Le 7 décembre dernier, les dynamiques d’énergie participative et citoyenne ont également reçu l’appui du Parlement européen dans le cadre d’un vote en commission énergie sur la future directive renouvelables. La proposition de rapport qui a été votée prévoit en effet que les petits projets de ce type bénéficient de procédures d’appels d’offre alternatives ou en soient carrément exemptés. Les États membres seraient en outre invités à publier un calendrier à long terme sur les programmes de soutien prévus et devraient s’assurer qu’il ne subsiste aucun obstacle au développement de ces projets.

Le même jour, dans le cadre du projet européen Renewables Networking Platform - visant à favoriser les débats nationaux sur les politiques d’énergie renouvelable - Energy Cities co-organisait à Paris un colloque sur ce thème qui a suscité beaucoup d’enthousiasme et a abouti à une demande concrète des acteurs locaux et de la société civile de fixer un objectif ambitieux de 15% d’énergie citoyenne d’ici 2030. Le Conseil devrait se positionner sur ces questions (gouvernance, marché de l’électricité et renouvelables) le 18 décembre prochain.

#Décentralisation

Côté décentralisation énergétique, l’agenda du mois passé était lui aussi bien rempli. Notre étude sur la réappropriation locale de l’énergie suscite toujours autant d’intérêt : trois membres de notre équipe en ont d’ailleurs fait une présentation quasi simultanée à Bruxelles, Lisbonne et Madrid ! Cela nous a permis d’en apprendre davantage sur les projets de la ville de Barcelone, qui prévoit de créer une entreprise de fourniture d’énergie verte qui alimentera les infrastructures municipales en juillet de l’année prochaine avant d’offrir ses services à tous les barcelonais d’ici mars 2019.

La ville hôte du One Planet Summit elle-même a fait de cet objectif un des axes centrales de sa stratégie 2050 pour la neutralité carbone, avec l’objectif actuellement à l’étude de créer « Energie de Paris », un opérateur de fourniture coopératif d’énergies renouvelables entre territoires.

#Désinvestissement

« Pas un euro de plus pour les énergies du passé » pouvait-on lire sur les bannières brandies en amont du One Planet Summit. Bien que les annonces des gouvernements nationaux (pour la plupart réchauffées) n’aient pas impressionné grand monde, les décisions de désinvestissement du groupe Axa (près de 2,5 milliards d’euros désinvestis du charbon) et de la Banque mondiale (désinvestissement de l’exploration et exploitation d’hydrocarbures après 2019) ont fait coulé pas mal d’encre dans la presse européenne.

La Commission européenne, quant à elle, a annoncé son intention de « changer les exigences en fonds propres des banques pour booster les investissements et les prêts verts ». La veille du Sommet, elle lançait également à Strasbourg la plateforme pour les régions charbonnières en transition, avec pour objectif de renforcer les partenariats et le développement de projets en faveur de la transition énergétique. Il est à espérer que les initiatives qui en émergeront soutiendront réellement des changements structurels pour le développement économique local, et non pas des projets de CCS ou charbon propre comme le craignent certains observateurs.

« Ecologie et économie, deux termes qui paraissent antinomiques malgré leurs racines communes sont désormais conciliables, » a indiqué le ministre Nicolas Hulot dans l’effervescence du sommet. Espérons que l’avenir lui donne (vite) raison…








Cet article a été publié avec le soutien de

Members
Carte des membres
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES :
Sustainable City Network Greece | CEDEF-Central European Development Forum Serbia | Albertville France | Union of Communities of Armenia (AM) Armenia | Agencia de Energia & Ambiente da Arrabida - Energy agency Portugal
Opinions
Opinions
Evénements à venir
Advocacy Bootcamp
Du 28 au 29 juin

O papel das autarquias na distribuição de energia elétrica na Europa : o caso português
Lundi 2 juillet 10:00-14:00

URBACT City Festival
Du 13 au 14 septembre

CIVITAS Annual Conference
Du 19 au 21 septembre

Global District Energy Days - ‘Unite | Innovate | Experience‘
Du 25 au 27 septembre

Tous les événements à venir >>
Line
Retrouvez Energy Cities sur
Line
-->
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Newsletters > Newsletter - Energy Cities - fr > Quoi de nEUf en 2017 ?

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles