English
Graphic

Lecture de l’été sur "la réappropriation locale de l’énergie »: à lire dès maintenant !

Par Miriam Eisermann, le 4 juillet 2017

Un vent d’énergie citoyenne souffle fortement ce mois-ci, particulièrement avec le lancement de notre étude sur la réappropriation locale de l’énergie le 22 juin dernier lors de la Semaine européenne de l’énergie durable à Bruxelles.

Les villes à travers l’Europe, reprennent le contrôle de leur approvisionnement énergétique, les citoyens veulent détenir et contrôler le système énergétique …. Nous voulions examiner de plus près ce retour aux services publics locaux et explorer ses potentiels pour la démocratie énergétique. Nous voulions donner un sens à ce large mouvement qui connecte les administrations des villes et les initiatives des citoyens. Et maintenant ? Quels sont exactement les liens entre la remunicipalisation, l’énergie communautaire et la gouvernance participative et comment tout cela se rapporte-t-il à la décentralisation ?

Un aperçu des concepts pour les militants et des conseils stratégiques pour les villes

Pour répondre à ces questions et à beaucoup d’autres, nous, à Energy Cities, avons commandé une étude à portée pan-européenne. L’auteur, le chercheur Andreas Rüdinger, a présenté les grandes lignes de l’étude lors de l’atelier “Différents types de collectivités et d’entreprises locales” dans le cadre de la Semaine européenne de l’énergie durable, en coopération avec l’association européenne des coopératives d’énergies renouvelables (RESCoop) et des entreprises publiques (CEDEC)

Alors, qu’est-ce que les municipalités, les citoyens engagés et les décideurs peuvent tirer de cette étude ?

L’étude, qui a pris comme support trois pays phares européens (la France, l’Allemagne et le Royaume Uni), reflète par différents exemples empiriques ce qui a déclenché et accéléré le processus de remunicipalisation. D’une part, en Allemagne, plus de 20 000 contrats de concession pour les réseaux de distribution d’électricité et de gaz ont offert une opportunité sans précédent aux dynamiques de remunicipalisation, tandis que l’élan politique généré par la mise en place de l’Energiewende a fourni un cadre juridique concret et fort. D’autre part, au Royaume Uni, ce sont plus des questions d’ordre social qui ont été à l’origine du mouvement récent de remunicipalisation, principalement lié à la lutte contre la précarité énergétique.

Utilisation rationnelle, bénéfices locaux, inclusion sociale

Plusieurs types de modèles existent pour reprendre le contrôle de l’énergie locale : l’étude fournit une carte de concepts et de lignes directrices pour les villes qui souhaitent s’engager dans une réflexion stratégique sur ce sujet.
Les autorités locales s’embarquent dans des projets de remunicipalisations pour plusieurs raisons : renforcer l’économie locale, combattre la précarité énergétique, resserrer la coopération avec les autres acteurs, gérer les services publics locaux de manière plus intégrée, accéder à de nouveaux marchés…
Lors de l’atelier, la députée Theresa Griffin a illustré le rôle clé joué par les villes pour passer à un système énergétique tout renouvelable mais qui reste ouvert, efficace et flexible et elle a donné l’exemple de l’entreprise locale de l’énergie de Liverpool. L’entreprise locale, a-t-elle précisé, prévoit d’aider les consommateurs à économiser près de 250 Livres par an sur la facture énergétique, réduisant également la précarité énergétique.

Le paysage européen

Alors que la Commission européenne vient de publier deux propositions de textes législatifs, l’un sur les énergies renouvelables et l’autre sur l’organisation du marché de l’électricité – mettant particulièrement l’accent sur les projets locaux, les conclusions de l’étude ne devraient pas manquer d’intéresser les décideurs européens. A ce sujet, une recommandation clé de l’auteur serait de « dépasser le dualisme entre l’ambition d’une Union de l’énergie européenne “qui mettrait les citoyens au coeur” du projet de transition énergétique et des orientations politiques qui se focalisent au contraire sur l’échelle (supra-)nationale et le renforcement de la concurrence au sein du marché intégré, souvent au détriment des acteurs locaux ».

Pour poursuivre le débat lancé avec cette étude, Energy Cities organise un débat au Parlement européen de Strasbourg mi-juillet pour sensibiliser les députés aux problèmes de gouvernance partagée.

Lire la publication complète

  RSS Fil RSS
Members
Carte des membres
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES :
CEDEF-Central European Development Forum Serbia | Albertville France | Union of Communities of Armenia (AM) Armenia | Agencia de Energia & Ambiente da Arrabida - Energy agency Portugal | Mariupol Ukraine
Opinions
Opinions
Evénements à venir
MANAGING URBAN CHANGE : sustainable city-making in a disruptive world
Du 23 au 25 mai

Webinar - Urban living labs
Mercredi 23 mai 11:30-13:00

Governance of the Energy Union - how can cities contribute to the National Energy & Climate Plans ?
Jeudi 24 mai 09:30-11:00

Hadera Energytech Conference
Mardi 29 mai

EU Sustainable Energy Week : Lead the Clean Energy Transition
Du 4 au 8 juin

Tous les événements à venir >>
Line
Retrouvez Energy Cities sur
Line
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Newsletters > Newsletter - Energy Cities - fr > 252 - juillet 2017

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles