English
Graphic

Edito politique : pourquoi 2018 doit être une année distributive

Par Claire Roumet, le 18 janvier 2018

L’année a bien commencé : en Allemagne, par exemple avec un approvisionnement 100% renouvelables pour les premières heures de l’année ou encore au Royaume-Uni qui s’est approvisionné en énergie sans faire appel au charbon pendant une journée entière cet été. C’est un exploit qui ne s’était jamais produit depuis le début de la révolution industrielle (elle-même permise justement par l’utilisation à grande échelle du charbon).

Donc, oui ! 2017 marque la continuité dans les changements profonds de systèmes énergétiques à l’œuvre depuis le début des années 2000 : déploiement des renouvelables, nouvelles règles des marchés de l’énergie, objectifs climat et énergie ambitieux.
L’année aura aussi été marquée par le rôle central de la transition énergétique dans les discussions nationales. C’est la preuve qu’elle n’est plus un horizon lointain mais que la transformation des systèmes énergétiques entre dans une phase sérieuse. Pour exemple, en Belgique, le pacte énergétique interfédéral (partage des efforts entre régions et décision sur le mix énergétique) sème actuellement la discorde dans le gouvernement du pays. Le nouveau gouvernement hollandais a, lui, non seulement pris l’engagement de bannir les véhicules à moteur thermiques pour 2030 (suivant ainsi une annonce faite quelques mois plus tôt par le Royaume-Uni et la France pour 2040), mais surtout de sortir du charbon.

Force est de constater que les lignes ont bougé. Plus les horizons se précisent, plus les discussions se font âpres sur les trajectoires (linéaires ou non), comme pour retarder encore un peu les investissements inéluctables.
Pourtant, il reste des questions fondamentales qui n’ont pas encore été effleurées et qui doivent être instruites pour faire les bons choix d’investissement. Ce sont en particulier les questions de distribution.

Distribution d’énergie pour commencer simplement. Dans les discussions européennes actuelles sur les règles du marché de l’énergie, par exemple, il a été proposé que les acteurs locaux puissent gérer les réseaux de distribution. C’est déjà possible dans certains États, mais complétement impensable dans de nombreux autres voilà encore quelques années. En parallèle des discussions sur un cadre européen de régulation, les négociations battent leur plein entre gestionnaires des réseaux et propriétaires (villes) pour la prochaine période de concessions. C’est le cas en France, mais aussi bientôt au Portugal entre autres. Ce sont les premières négociations post-libéralisation du secteur, une fenêtre d’opportunité qui n’arrive que tous les 20 ou 30 ans.

Distribution (ou partage) des ressources (et des coûts et bénéfices). Il faudra faire en sorte à ce que les systèmes énergétiques du futur, décarbonés cela va de soi, soient aussi « distributive by design » comme le propose Kate Raworth dans son blog Doughnut economics . La gestion des ressources (y compris monétaires) et leur distribution doivent être au cœur du modèle économique. Ainsi nous passerions d’un modèle de redistribution (où les bénéfices sont d’abord accumulés puis redistribués) à un modèle distributif qui permet l’accès de tous aux ressources. Pour être « distributive by design », les investissements dans le système énergétique du futur doivent donc reposer sur un modèle économique différent de celui basé sur le volume de consommation. Ils doivent favoriser le renouvellement de la ressource. Qui paiera pour le réseau ? Comment penser l’équité dans un système énergétique décentralisé ? En Afrique du Sud, au Cap, la ville doit actuellement mettre en place une nouvelle taxe exorbitante pour réparer les réseaux d’eau. Avec la sécheresse et un modèle économique classique, ils sont dans un état désastreux. Et chercher l’eau plus loin est trop cher. Il en sera de même pour nos réseaux énergétiques ! Il existe déjà quelques exemples de gestion des réseaux de distribution, comme cette coopérative de consommateurs qui gère le réseau de chaleur dans une ville danoise , qui doivent inspirer et permettre de dessiner de nouvelles formes d’organisation.

Distribution ou partage de la décision enfin, sur le modèle économique des réseaux - comme juste évoqué - ou sur la production et la commercialisation. En 2017, plusieurs villes européennes se sont lancées dans la création d’entreprise de commercialisation de l’électricité et cherchent des modèles pour partager les investissements et les décisions avec les citoyens.

Energy Cities a vocation à puiser dans l’échange d’expérience. Et nous avons la force et la connaissance nécessaire pour mettre chaque ville sur la trajectoire de la transition. En 2018, j’espère que nous aurons l’occasion de découvrir et partager des propositions de réponses « distributive by design » pour la transition énergétique !


par Claire Roumet, Déléguée Générale d’Energy Cities

Members
Carte des membres
BIENVENUE AUX NOUVEAUX MEMBRES :
Sustainable City Network (GR) Greece | CEDEF-Central European Development Forum (RS) Serbia | Albertville France | Union of Communities of Armenia (AM) Armenia | Agencia de Energia & Ambiente da Arrabida - Energy agency Portugal
Opinions
Opinions
Evénements à venir
European Innovation Partneship on Smart Cities and Communities : Matchmaking
Mercredi 14 novembre

Defining the Future of Decision and Policy Making through Big Data
Mercredi 14 novembre 15:30-17:30

Venice City Solutions 2018 - Financing the SDGs at local level
Du 16 au 17 novembre

Webinaire : partage d’expérience Rouen Cit’ergie
Lundi 19 novembre 14:30-16:15

How can a local government encourage ambitious renovations of condominiums ?
Jeudi 22 novembre

Tous les événements à venir >>
Line
Retrouvez Energy Cities sur
Line
-->
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Newsletters > Newsletter - Energy Cities - fr > 257 - Janvier 2018

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles