English
Graphic

Edito politique : "D'une minorité qui progresse à la masse critique"

par Claire Roumet le 14 juin 2019 / 77 visites









Juste après les élections européennes, ce titre pourrait prêter à confusion. En effet, il ne fait pas référence au nouveau Parlement européen, mais à l’héritage des cinq dernières années. Il y a tant d’articles sur le nouvel équilibre impossible entre les forces politiques antagonistes, et ce qui en sortira est si difficile à prédire que je préfère revenir sur ce qui a été réalisé.

Et dans une perspective de "transition énergétique locale", le moins que l’on puisse dire est que le nouveau paysage juridique, politique et financier de l’UE est en place. Il est maintenant possible de passer des pionniers et des villes les plus avancées à la "minorité progressiste". Et c’est lors de la prochaine décennie qu’il faudra passer de la minorité progressiste à la masse critique.

Entre 2014 et 2019, la Commission européenne a proposé, et le Parlement européen et le Conseil ont adopté, de nouvelles règles qui sont d’une nécessité absolue pour le déploiement de la transition énergétique, ouvrant les marchés énergétiques aux acteurs locaux et ouvrant la voie à une production, un stockage et une distribution décentralisés. Elle a également mis à jour les directives sur les transports qui encouragent le développement de la mobilité électrique et de la mobilité "douce", fixé les exigences des stratégies à long terme pour la rénovation des bâtiments et renforcé les objectifs de l’UE en matière d’efficacité énergétique.

Tout aussi important est le fait que la gouvernance de l’Union de l’énergie offre un modèle pour l’élaboration d’une nouvelle politique dans toute l’UE. La législation reconnaît les synergies et les liens entre le climat et la planification énergétique, et propose un outil unique pour construire un consensus et une vision stratégique par toutes les parties prenantes. La Convention des maires est une initiative clé sur laquelle le dialogue peut s’appuyer.

Il est important de faire le point et de remercier tous les dirigeants de l’UE qui se sont battus avec acharnement pour que cette révolution énergétique ait lieu. Dans l’avenir, les municipalités devraient enfin pouvoir jouer leur rôle dans la transition locale.
Il est également intéressant de faire un exercice de "vérification par rapport à l’exécution" avec l’ordre du jour que nous avons proposé il y a cinq ans et de voir que presque toutes nos demandes ont été satisfaites.

Donc.... embarquement terminé.

La prochaine destination est désormais très claire : pour transformer ces nouvelles règles de l’UE en réalité et utiliser tout leur potentiel pour revitaliser les économies locales, toutes les politiques de l’UE doivent permettre aux acteurs locaux de tirer parti du règlement sur la gouvernance de l’Union de l’énergie. Sinon, comme beaucoup d’autres directives ou de bons concepts, elle échouera dans son objectif et se perdra dans la transition. Pour éviter cela, nous avons élaboré une feuille de route claire pour les nouveaux dirigeants de l’UE.

Et ce qui est intéressant avec le nouveau Parlement européen, c’est que toute décision nécessitera des coalitions complexes. Il y a suffisamment de forces politiques pour que l’Europe offre un avenir aux générations futures.

Il y a une minorité progressiste pour nous mener à la masse critique !






L'équipe

Catégories du blog
Line
Derniers billets
Line
Archives
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Français > BLOG

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles